Content et Inbound marketing : solutions anti-crise !

Loin de moi l'idée de vouloir jouer les Cassandre, mais les perspectives des marchés financiers et les prédictions de nombreux spécialistes peuvent laisser à penser que l'année 2016 ne se passera pas sans dégâts. Pour éviter de subir de plein fouet les effets néfastes de cette perspective, découvrez en quoi le Content et l'Inbound marketing, constituent pour votre PME / PMI, B2B comme B2C, une solution anti-crise !

De sombres perspectives...

Content inbound marketing solution anti criseÀ peine sortie de la crise de 2008 (d'ailleurs l'est-on vraiment ?) et de ses effets néfastes, de nombreux économistes et médias sont plus que pessimistes sur les mois que nous réservent 2016. Ainsi, Christopher Dembik, économiste chez Saxo Banque France, a déclaré récemment sur le plateau de France 3, que "le risque de crise est extrêmement élevé. Probablement qu'on aura une crise en 2016 ou en 2017. Il n'y a pas besoin d'être devin pour savoir cela." De son côté, le site "Le Revenu", publiait, le 16 janvier 2016, sous le titre "Menace de krach à Wall Street ?", les sombres prévisions de Albert Edwards de la Société Générale, où il est clairement évoqué les risques de krach de la bourse américaine... Enfin, le très médiatique Georges Soros, gérant de fonds spéculatifs, ne prévoyait-il pas également, dans un article éponyme de boursier.com, le 8 janvier 2016, qu'"une nouvelle crise financière menace le monde."

Inutile de citer d'autres articles et / ou auteurs, plus ou moins connus, plus ou moins en vogue, plus ou moins pessimistes, car nous entrons certainement dans une zone où le petit jeu des prévisions n'amène rien de bien tangible. Quoi qu'il en soit, entre la chute du prix du pétrole, liée à la contraction de l'économie chinoise et les turbulences, depuis quelques semaines, sur les marchés boursiers du monde entier, croire encore que "tout va bien Madame la Marquise" risque de relever plus de l'extrême naïveté que de l'optimisme raisonné.

Et alors ? Que peut-on y faire ?

De telles prévisions ne doivent pas pour autant laisser les patrons et décideurs des PME / PMI les bras ballants. Car, si, à l'échelle de la finance mondiale, leur rôle est, hélas, quasi nul, leurs actions à l'égard de leurs entreprises est déterminante. L'on se souvient, l'histoire est encore trop proche pour que l'oubli ait fait son oeuvre, des ravages du dernier krach boursier de 2008. Difficultés, sans nombres, contractions de la demande, faillites... tous ces sombres ingrédients furent au rendez-vous, d'une tornade qu'aucun des patrons de PME / PMI n'a généré.

En revanche, tous, sans doute, se souviennent de ce qui est arrivé face à ces phénomènes économiques : réduction de la voilure, gestion au plus juste des commandes, réduction du personnel, coupes budgétaires sans nombre... Bref, l'ensemble des solutions disponibles pour sauvegarder ce qui pouvait l'être face au cercle aussi vicieux qu'infernal de la réduction des commandes qui s'autoalimente. 

Or, dans un marché qui se contracte, seuls les plus prévoyants peuvent s'en sortir. Car, quand la taille du gâteau se réduit, avec toujours autant de convives autour de la table, seuls ceux ayant les moyens de pouvoir assurer une présence sur le marché peuvent encore disposer de leur part, les autres se voyant dans l'obligation de quitter le banquet en mettant la clé sous la porte.

Content et Inbound Marketing : un parapluie anti-crise !

En quoi, alors, considérer le content et l'Inbound Marketing comme un parapluie anti-crise, me direz-vous ? C'est assez simple en fait. La contraction des demandes, de vos commandes, vous met dans l'obligation de réduire des coûts de fonctionnement et de couper dans des budgets. Le marketing est souvent le premier à en pâtir. Adieu donc campagnes Adwords, adieu campagnes Display, adieu visibilité marché... Bref, ces budgets que vous jugez si indispensables en temps normal subiront vos foudres, contraintes par la crise, du fait de leurs coûts.

Bref, et pour reprendre la célèbre fable de La Fontaine, les cigales ne seront pas à la fête... En revanche les fourmis, comprenez les décideurs et patrons de PME / PMI qui auront opté, aux beaux jours, pour une stratégie de Content Marketing et / ou d'Inbound Marketing, pourront de leur côté être bien plus à l'aise. En effet, contrairement aux premiers, en ayant travaillé, avant les possibles évènements financiers que l'on nous prédit, et même, en coupant dans ces dépenses le moment venu, les entreprises qui auront assez de contenu auront assuré leur présence et donc leur visibilité marché, là où les autres seront contraints de disparaître.

Si vous vous souvenez de ma métaphore de la réduction de la taille du gâteau pour un nombre équivalent de convives, la logique est assez évidente. Ceux qui pourront toujours goûter à cette sucrerie seront ceux qui seront toujours visibles pour les prospects et clients... Les autres, quant à eux, devront faire disette.

Reste à savoir si vous préférez appartenir à la catégorie des fourmis ou des cigales. Mais, ne dit-on pas que prévoir, c'est voir avant ? Et comme l'on nous annonce à intervalles, de plus en plus réguliers, un risque important de crise économique mondiale, peut-être serait-il temps de mettre en oeuvre les moyens, Content et Inbound Marketing, qui vous permettront de rester à la table des convives... Non ?

Vincent Faouet sur Google+

seo référencement pme content marketing pmi B to B Inbound marketing B to C

3 votes. Moyenne 4.67 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau