Cross canal

Benchmark comparatif solutions marketing automation

Benchmark (comparatif) des logiciels de Marketing Automation (MA) : quelle solution choisir ?

La nécessité de recourir à l’Inbound Marketing (marketing entrant) n’est désormais plus à prouver. Corolaire à cette stratégie marketing de la performance commerciale, il convient de choisir le bon outil, la bonne solution de Marketing Automation qui doit permettre d’assurer la mise en œuvre stratégique. Là, les choses se compliquent. Face à une offre de solution pléthorique, une Direction Marketing se trouve face à un dilemme : quelle solution choisir ? Pour aider les équipes et responsables marketing dans cette démarche cruciale, voici un benchmark (comparatif) des principales solutions du marché.


Benchmark comparatif solutions marketing automationVerre à moitié plein ou verre plein ? La question est légitime quand il s’agit de choisir une solution logicielle ! Une question que se pose les Directions Marketing en mal d’une suite logicielle de Marketing Automation !


Mais, avant de présenter des éléments de réponse à cette interrogation, concernant les six solutions de Marketing Automation (Act’on, Conversaa, Hubspot, Marketo, Oracle Marketing Cloud - anciennement Eloqua - et Pardot) évoquées ici, il convient de préciser que l’ordre de présentation de ces outils est alphabétique. Il ne s’agit en aucun cas d’une hiérarchie.


Les principaux critères sur lesquels nous avons établis ce benchmark sont ceux qui nous semblent les plus importants pour une Direction Marketing. Il s’agit des principales fonctionnalités : création de LP, segmentation, tracking, gestion de blog, A/B testing, ergonomie… sans omettre les éléments d’intégration (set-up) et l’accompagnement offert par le prestataire. Tout en gardant à l’esprit que ce n’est ni le prix (sous la forme d’un abonnement annuel), ni la multiplicité des options qui fait prioritairement l’intérêt d’une solution de MA, mais bel et bien l’usage que la Direction Marketing en aura, dans le contexte spécifique de l’entreprise.

Lire la suite

Amazon catalogue papier ete des enfants

Amazon donne dans le coloriage ?!

D'aucun vont penser que cela devient une marotte ! Qu'importe... À trop avoir entendu qu'en marketing, les supports traditionnels étaient "morts" comment ne pas, encore une fois, réagir lorsqu'un géant du Web, comme Amazon, sort à nouveau un support papier, diffusé par voie postale (publipostage). Après les catalogues de Noël, de novembre 2014 et 2015, dont je me suis fait l'écho ici même, voici donc qu'Amazon, toujours sur la cible des enfants (et de leurs parents, ne nous voilons pas la face !), creuse son sillon avec un nouveau catalogue papier intitulé "L'été des enfants".

Lire la suite

Marketing direct quand actions crosscanal one to one viennent renfort commerciaux terrain

Cross canal one to one : quand le MD aide les commerciaux terrains

Marketing direct quand actions crosscanal one to one viennent renfort commerciaux terrainCe qu'il y a de bien avec le Marketing Direct (MD), c'est que l'on peut tout lui confier (ou presque !) car il sait tout faire (ou presque !)... En tout cas, il peut faire beaucoup (ça c'est certain !) pour votre PME / TPE.

Quand on pense MD, trop souvent on pense vente en direct, sans intermédiaire. Et l'on se trompe de vouloir restreindre l'efficacité du MD à une seule et unique fonction, à une seule et unique action. Car, le MD peut, par exemple, également accompagner les forces commerciales terrain. C'est d'ailleurs l'un des objectif des systèmes de cross canal one-to-one !

Ainsi, en soutien d'une force vente terrain, une opération cross canal one to one, mêlant les médias classiques et digitaux (print, e-mail et sms) et allant au-delà de la simple personnalisation nominative des supports à destination des cibles auxquelles l'on s'adresse, a plusieurs intérêts :

  • elle prolonge la "complicité" entre le commercial et ses clients, fait montre de son intérêt pour sa clientèle (ce qui est toujours bon pour le vendeur),
  • elle permet de délivrer aux clients des préconisations personnalisées, à valeur ajoutée, ce qui permet de simplifier le travail du commercial lors des rendez-vous à venir,
  • elle joue sur un process à plusieurs temps (premier temps, un mailing commercial; second temps, un e-mail upgradant l'offre initiale ou présentant des offres complémentaires; troisième temps, un SMS annonçant le rendez-vous à venir)
  •  
  • On le voit rapidement cette mécanique (même si l'on peut en inventer bien d'autres) a le mérite de renforcer l'intérêt des clients et de préparer la venue du commercial. Ce qui facile la tâche de ce dernier, le client ayant déjà les informations essentielles répondant à ses besoins, lui permet de gagner en temps et en efficacité. Bref, cela permet aux commerciaux terrain de ne plus être un simple démarcheur, première ligne dans les tranchées de 14-18, mais de se retrouver à la tête d'une escadrille de Rafales rapides, pertinents et efficaces. Une escadrille au service de l'entreprise  qui l'emploie ! Car cela permet, en outre, aux commerciaux de ne plus perdre de temps en rendez-vous et donc de voir plus de clients en une même journée... L'investissement est donc plus que pour les directions commerciales / marketing qui mettent en place ce type d'outils.

 ceux qui pensent que je rêve les yeux ouverts... Je répondrai que ce type de mécanique existe déjà et s'applique avec efficacité ! Vous voulez une preuve ? OK...

Au gré de mes rencontres (car oui, je ne fais pas qu'écrire pour ce site, je travaille par ailleurs), il m'a été récemment donné de rencontrer une commerciale marketing opérationnel, Myriam Arés, pour ne pas la nommer, de la société D'HAUSSY. D'HAUSSY est un acteur historique dans le monde du marketing direct, maîtrisant les différents éléments de la chaîne de valeur propre au MD :

  • gestion des données,
  • impression offset et numériques - vive la personnalisation !
  • gestion postale,
  • plateforme de publishing - Web to Print -
  • et plateforme multicanal - e-mailings et SMS). 

Eh bien, vous me croirez si vous le désirez, mais Myriam Arès (que je salue) m'a effectivement confié que la société D'HAUSSY avait travaillé sur une opération de ce type (un peu plus complexe en vérité, mais je n'ai pas voulu perdre mes lecteurs en cours de route). Une opération imaginée par une agence pour un distributeur de produits "......." (ce blanc volontaire s'explique car il s'agit d'un produit dont on ne peut pas faire la pub parce qu'on n'a pas le droit ! Je peux juste vous dire que les produits ne se boivent pas, mais qu'il est préférable d'avoir un briquet pour les utiliser !). Et que ce fût une réussite commerciale.

En conclusion, que dire, si ce n'est que "cantoner" le MD aux seules et uniques fins de la vente directe, sans intermédiaire, serait une erreur. Car, quand on est décideur d'une entreprise, ce serait comme de passer à côté de belles occasions d'augmenter son CA, sans dégrader ses marges (le MD n'est pas cher au regard de ce que cela rapporte)... À vous d'y réfléchir, en fonction de votre contexte professionnel, de vos concurrents, de vos produits, de vos cibles.