sea

Referencement evolution triangle d or source mediative 1

Référencement : du triangle d'or au tube en argent

Referencement evolution triangle d or source mediative 1L'évolution de la présentation des pages de résultats des moteurs de recherche comme les habitudes et moyens (ordinateurs, smartphones, tablettes) de consultation des internautes de ces mêmes pages font évoluer les zones chaudes où se portent prioritairement l'oeil des internautes. Zones où il faut donc placer son site afin d'augmenter son trafic pour, in fine, augmenter les conversions souhaitées.

Le triangle d'or est mort ! Vive le tube en argent...

Comme le montre une étude Mediative publiée en 2014, via eyes tracking, l'évolution entre 2005 et 2014 est flagrante. En l'espace de 9 ans, l'oeil des internautes ne se portent plus au même endroit des pages SERP (Search Engine Result Page). Cela s'explique par deux paramètres :

  • Google ajoute de nouveaux éléments à ses pages SERP (carrousel d'images, plans, annonces shopping, les résultats locaux... sans oublier le nombre de liens commerciaux - annonces AdWords - qui ne cessent d'augmenter puisqu'il s'agit de l'essentiel des revenus de Google). L'ajout de ces éléments vient à perturber le schéma "classique" du chemin de l'oeil de l'internaute... et contribue grandement à la mise à mort du triangle d'or... Une tuile pour les sites et leur besoin de visibilité dans les pages SERP, mais une aubaine pour l'internaute car Google cherche avant tout à être le plus pertinent dans les réponses qu'il apporte aux requêtes (ce, y compris, pour les liens commerciaux avec la notion "Quality score" qui veut que "plus le niveau de qualité de l'annonce est élevé, plus les coûts sont réduits et meilleure est la position").

Resultats google visuelsResultats google planResultats google shopping

  • Les habitudes de consultation des internautes qui évoluent rapidement. Ainsi, selon les chiffres clés de la mesure web analytics de Médiamétrie (chiffres de septembre 2015), plus de la moitié des visites sont réalisées sur écrans mobiles (smartphones et tablettes). Avec plus de 4 visites sur 10 via un téléphone mobile (46.2 %) et près de 1 visite sur 10 via une tablette (9.1 %), les display mobiles prennent la tête des moyens de consultation du net avec 52,8 % des consultations, contre 46.2 % pour les ordinateurs (le reliquat étant l'effectif des consultations via TV et consoles). Or sur un mobile ou une tablette, la consultation des pages SERP diffère du fait de l'espace d'affichage (plus restreint que sur un écran d'ordinateur) et le moyen de navigation et de défilement des pages (défilement vertical du hat vers le bas).

Ces éléments conjugués font que dorénavant le triangle d'or a perdu ces angles pour se transformer en une sorte de tube (un grand rectangle tout en hauteur comme sur la partie droite de l'image pricnipale) que je qualifierai d'argent.

Pourquoi en argent ? Simplement parce que, comme souligné plus haut, les liens commeriaux et autres annonces shopping sont de plus en plus nombreux au sein des pages SERP... Des élements qui sont, pour l'annonceur, payants... À double titre, pour y être mais aussi pour obtenir le trafic souhaité (le top 3 des annonces adwords est toujours aussi convoité)... Un investissement qui ne doit pas faire oublier les efforts en matière de SEO car les internautes ne sont pas dupes. D'où l'intérêt de mixer les techniques SEO et SEA (SEM) afin d'obtenir les meilleurs résultats.

Etude mediative 2014 evolution des pages de resultas de recherche de google et effets sur les utilisateursetude-mediative-2014-evolution-des-pages-de-resultas-de-recherche-de-google-et-effets-sur-les-utilisateurs.pdf (13.75 Mo)

Communique mediametrie septembre 2015 les chiffres cles de la mesure web analyticscommunique-mediametrie-septembre-2015-les-chiffres-cles-de-la-mesure-web-analytics.pdf (161.71 Ko)

Referencement seo sea

Référencement : SEO, SEA, même combat !

Referencement seo seaTrop souvent l'on oppose SEO (Search Engine Optimization) et SEA (Search Engine Advertising). Pourtant référencement naturel et payant sont frères et les opposer serait comme de vouloir séparer deux siamois partageant un même cerveau ! Autant dire, une aberration !

Pourquoi SEO et SEA (l'un plus l'autre égal SEM) sont-ils similaires ?

  1. Leur but est identique : obtenir de la visibilité au sein des pages de résultats des moteurs de recherche.
  2. Apparaître à la saisie des mots-clés définis.
  3. Déclencher du trafic, pour dans le cadre du e-commerce, obtenir des conversions (vendre) !

De fait pourquoi ne pas travailler la complémentarité de ces deux frères plutôt que de jouer l'opposion ?

Le SEO étant un coureur de fond qui met quelques semaines ou mois pour atteindre ses objectifs. Le SEA étant un sprinter (record du monde explosé : en 0,49 sec. il franchit la ligne d'arrivée, qui dit mieux ?), ils sont naturellement complémentaires. 

De fait, au lancement d'un site de e-commerce, une campagne Adwords (SEA) sera naturellement payante car elle permettra d'obtenir la visibilité nécessaire à la génération de trafic sur le site et donc au développement des ventes (conversion). Cela permet en outre d'envoyer des signaux à Google sur l'expérience utilisateur, comme elle permettra au gestionnaire du site de vente en ligne de vérifier la pertinence de ses mots-clés... pour travailler les plus performants en SEO (référencement naturel). Car, une campagne SEA permet d'analyser la concurrence et les mots clés saisis par les internautes (via les rapports Google AdWords qui permettent d'identifier les expressions réellement saisies par les internautes, expressions qui sont souvent éloignées de celles que le référenceur imagine !), ce qui oriente la politique de contenu du site pour en améliorer le SEO. Bref, nous sommes dans le monde merveilleux de la pertinence, en alimentant un cercle vertueux. 

Autre point à souligner, c'est qu'il ne faut pas réfléchir à courte vue. En effet, l'on pourrait penser "Pourquoi payer une campagne sur ce mot-clé alors que je suis naturellement en 2e position de la première page ?". Toute légitime qu'elle puisse être, cette question est une mauvaise question. Car, si vous n'êtes pas présent sur les liens commerciaux ne doutons pas que vos concurrents y seront. Alors pourquoi leur laisser de la place et de la visibilité ? Ensuite, parce qu'apparaître deux fois, en lien naturel et commercial, est pour l'internaute un élément de réassurance. Enfin, si cela vous travaille vraiment, il suffira de suspendre la campagne en question et d'analyser le trafic qui s'en suivra avec votre seule présence dans les résultats organiques des pages SERP. Parfois, ce petit exercice peut s'avérer riche en enseignements. Et si vos résultats sont les mêmes, vous n'avez plus qu'à gérer l'aspect "j'embête la concurrence" (ou bassement budgétaire) alors que si vos résultats s'effondre, vous comprendrez rapidement que les résultats organiques ne font pas toujours tout ! N'oubliez pas non plus que Google vivant largement des Adwords (plus de 90% des revenus du géant de Mountain View proviennent des recettes publicitaires), les liens commerciaux ont tendance à se développer sur les pages de résultats ce qui à terme peut relayer votre beau positionnement de la première à la deuxième page...

Dernier point, l'on sait aujourd'hui que l'acte d'achat se fait en plusieurs étapes. Les cyberacheteurs cherchent dans un premier temps de l'information pour arrêter leur choix avant de chercher le produit qu'ils ont choisi. Avec le SEO, vous pouvez, du fait de votre politique de content marketing, vous positionner naturellement sur des résultats de recherches "informatives"... Bref, amener au prospect l'information dont il a besoin. Certes, il ne transformera peut-être pas directement sa quête d'informations en achat... Il découvrira au moins votre site et la qualité de vos informations produits. Peut-être ira-t-il fouiner sur d'autres sites en quête d'informations complémentaires. Et lors de sa recherche du site de vente en ligne du produit qu'il recherche vous apparaissez via un lien commercial (SEA), vous bénéficierez de sa reconnaissance (il se souviendra de vous) ce qui l'engagera plus facilement à venir sur votre site marchand.