Quel avenir pour l'Inbound Marketing ?

À l'heure où tout le monde parle de l'Inbound Marketing, il va bien falloir en venir à se poser la question de ce que sera le lendemain, l'avenir (à-venir) de l'Inbound Marketing ? Simple phénomène de mode ou vraie opportunité marketing pour les entreprises, PME / PMI ? Et que sera l'Inbound demain, dans 5 ou 10 ans ?

Une technique qui suit les besoins des cibles

Avenir inbound marketingAvant toute chose, il convient de rappeler que l'Inbound Marketing est une technique qui s'enracine dans les nouvelles habitudes de consommation. Qu'il s'agisse des achats des personnes physiques ou des entreprises. Car, toutes les études le confirment, le parcours d'achats n'a eu de cesse d'évoluer grâce à la disponibilité de l'information. Désormais, ceux qui courent dans les bras des vendeurs et autres commerciaux avant d'avori chercher des informations, des avis d'internautes, des conseils sur des forums... sont aujourd'hui largement minoritaires.

De fait, l'on est en droit de se demander s'il peut y avoir un retour en arrière ? Cette question, même si elle mérite d'être posée, me semble pour le moins stupide (même si c'est moi qui la pose !). Pour la simple et bonne raison qu'il est rare dans nos sociétés de voir des cheminements vers l'arrière en matière d'habitude consumériste. Et ce qu'il s'agisse des goûts du public ou de leurs stratégies d'acheteurs. Aussi, je ne vois pas pourquoi ceux qui aujourd'hui réclament de l'information avant d'acquérir un bien, se mettraient à douter du bienfondé de la démarche, sachant que l'infobésité ne cesse de leur fournir toujours plus d'éléments de comparaison.

Une tendance de fond qui devrait perdurer...

Sans machine arrière imaginable, la "folie Inbound" devrait durer... D'autant que pour les entreprises, même s'il y a toujours un décalage entre les discours marketing lu dans la presse et sur le net et la réalité du monde de l'entreprise, cette stratégie présente de nombreux avantages :

  • financiers : il est moins couteux de faire de l'Inbound que de la publicité et de la promotion, qui, de toute façon, fonctionnent de moins en moins bien.
  • relationnels : car l'Inbound vient en complément du Marketing Social et du Social Selling et qu'il faudra de plus en plus entretenir une relation avec ses suspects, prospects, clients et ambassadeurs.
  • techniques : les outils de marketing automation permettent de libérer de la main d'oeuvre, qui peut se consacrer à d'autres tâches.
  • économiques : car, lorsque l'ensemble des outils seront suffisamment au point (y compris en matière de marketing prédictif) et que les informations seront à disposition des cibles, l'on est en droit de se poser la question de la nécessité de disposer d'équipes commerciales fournies.

... en suivant les tendances des cibles !

Après les formes des médias Inbound, les réseaux sociaux pour la diffusion, la finesse de définition des buyer personas, les scénarios relationnels... tous ces ingrédients vont sans doute subir de nombreuses améliorations. Mais il ne s'agira là que d'un phénomène adaptatif. La tendance restant à la transformation en média, non plus seulement des marques ayant une notoriété importante, mais de l'ensemble des entreprises, PME / PMI comprises, au travers de storytelling gérés par des professionnels et prolongés par des "Inbounders" psychologues...

Votre avis ?

Vincent Faouet sur Google+

e-commerce e-boutique e-reputation site marchand pme réseaux sociaux pmi Inbound marketing

3 votes. Moyenne 4.33 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau