Landing page : comment améliorer la conversion ?

Une landing page a un but : amener l’internaute à faire ce que vous attendez de lui. La plupart du temps, les landing pages font suite à une dépense marketing (achat de mots-clés ou campagne d’e-mailings), elles doivent donc être performantes pour éviter que vos investissements ne tombent à l’eau…

Comment rédiger le texte d’une landing page ?

Première éLanding page e mailingtape de création de votre landing page : définissez un seul et unique objectif. Vous avez dépensé un budget pour obtenir une action de votre cible, ne le noyez pas sous un flot de possibilité. C’est la règle n°1, la plus essentielle !

Que vous souhaitiez vendre un produit, déclencher une demande d’informations, engranger une inscription à une newsletter… Contentez-vous de ne proposer qu’une seule action, celle pour laquelle vous souhaitez voir l’internaute faire un effort.

De fait et pour que l’Internaute agisse comme vous le souhaitez, inutile de détailler l’intégralité de vos offres. Il vient d’atterrir sur votre page suite à un message précis, à une offre spécifique. Gardez le cap en poursuivant sur la logique et l’offre de votre message initial (e-mail ou Adwords) puisque c’est ce qui intéresse l’internaute, car s’il ne retrouve pas ce qu’il est venu chercher en cliquant sur le lien initial, vous l’avez perdu définitivement ! Pour éviter cela :

  • Titrez votre landing page : sous la forme d’un bénéfice client fort en indiquant comment il peut bénéficiez de votre offre.
  • Valorisez votre offre de façon concise et pertinente : en évoquant non pas votre prestation, mais les avantages qu’elle fournit à votre lecteur, l’internaute. Vous n’êtes pas là pour parler de vous, mais bien là pour qu’il agisse comme vous le souhaitez. Donc autant lui permettre de comprendre les bénéfices qu’il va retirer de votre prestation.
  • Rassurez votre lecteur : votre offre est performante ? Vous disposez de client satisfait ? Faites-les témoigner… Un testimonial renforcera toujours la qualité de votre message et donc le taux de conversion de votre landing page. Idem pour les labels et autres certifications que vous pouvez proposer !

Comment présenter votre landing page ?

L’internaute est rapidement changeant… Et toutes les sollicitations auxquelles il peut avoir à faire, sont autant d’éléments qui peuvent l’empêcher d’atteindre votre objectif ! 

De fait, votre page d’atterrissage doit limiter le nombre de « portes de sortie ». Pour cela, vous pouvez utilement supprimer le menu de navigation et limiter les éléments présents dans le footer. Car, ce sont autant d’éléments qui peuvent le détourner de ce pourquoi il vient d’atterrir sur votre page. De plus, pensez responsive design, en effet l'internaute est aussi mobinaute et de nombreuses landing pages sont consultées via une tablette ou smartphone... Pouquoi se couper de ces cibles là en présentant une offre inaccessible sur un petit écran ?

À contrario, présentez de manière impactante (couleur, taille, positionnement – pour ce dernier point, pensez que vous êtes sur un écran et qu’il vaut mieux éviter que votre internaute n’ait à scroller avant de l’atteindre) le bouton d’action et / ou votre formulaire. Si vous êtes obligé de recourir au formulaire, faites court en allant à l’essentiel (car 45 % des internautes abandonnent en se retrouvant face à un formulaire).

Animez votre page en y insérant des visuels et / ou vidéos (cette seconde possibilité est un excellent moyen de capter l’attention) ayant le même but que vos textes. Là encore, le discours doit être en rapport avec l’objet de la visite de l’internaute et sous la forme de bénéfices d’usages de votre offre.

Vous avez atteint votre but ? Poursuivez la relation…

Votre visiteur vient de se transformer en client… Bravo !

Mais votre travail n’est pas encore terminé. Pensez à rediriger l’internaute qui vient d’engager l’action espérée vers une page de remerciements… Une page via laquelle vous pourrez lui proposer de partager l’offre à laquelle il vient de souscrire vers les réseaux sociaux, lui proposer une ou des offres proches ou complémentaires de celle qu’il vient de souscrire, et surtout remerciez-le !

Après tout, il vient de faire ce que vous espériez, c’est là, la moindre des choses, non ?

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.