e-commerce et réseaux sociaux : en quelques chiffres !

La stratégie des sites de vente en ligne sur les réseaux sociaux est assez claire : rassembler une communauté, imposer une image, générer du trafic sur leurs sites marchands, jouer sur la viralité. À titre d'exemple, je me suis amusé à identifier la présence sur les réseaux sociaux de quelques enseignes de vente à distance. Qu'il s'agisse de B2C ou de B2B, même si l'échelle est différente, ces quelques données sont à méditer pour tous les e-commerçants (actuels ou futurs) qui souhaitent se lancer dans l'aventure de la vente à distance. Notez que l'ensemble des données chiffrées sont une photographie au 29/09/2015.

 

e-commerce B2C et réseaux sociaux : la prise de conscience est réalisée !

La redoute et les reseaux sociauxPour débuter ce panorama (certes non exhaustif) de l'alliance qui existe entre réseaux sociaux et la vente à distance, j'ai choisi de prendre l'exemple d'une "vieille" et grande dame de la vente par correspondance française. Je veux bien sûr parler de La Redoute.

L'on sait que depuis quelques années l'entreprise a amorcé un salutaire virage vers le e-commerce (sans pour autant totalement laisser tomber l'aspect catalogue, car l'enseigne née à Roubaix en 1837 sait bien que mixer les deux médias est nécessaire), un virage qui impacte aujourd'hui sa présence sur les réseaux sociaux !

L'on peut noter au passage qu'en pied de sa page d'accueil, au-dessus du footer, La Redoute a positionné les pictos des principaux réseaux sur lesquels elle est présente. Un clic sur l'un de ces pictos renvoyant vers une page dédiée (voir ci-contre). Les chiffres ici notés ne concernent que l'enseigne mode de La Redoute (en oubliant les am-pm, taillissime...) :

  • Facebook : 2 111 683 j'aime - Dernier post le 29/09/2015.
  • Twitter : inscrit depuis décembre 2008 - 507 095 abonnés - 6 346 tweets - Dernier tweet le 29/09/2015.
  • YouTube : 1 399 abonnés - 268 vidéos - Dernier post le 28/09/2015.
  • Pinterest : 3 760 abonnés - 20 tableaux - 778 épingles.
  • Google+ : 124 878 abonnés - Dernier post le 29/09/2015.
  • Instagram : 31 400 abonnés - 623 publications - Dernier post le 28/09/2015.

Pour les 3 Suisses, autre enseigne prestigieuse de la VPC ayant digitalisé ses activités, pas de pages spécifiques recensant sa présence sur les réseaux sociaux, juste une suite de pictos en pied de la page d'accueil renvoyant directement vers la page des 3 Suisses sur le réseau qu'il illustre. Les données sont les suivantes :

  • Facebook : 841 930 j'aime - Dernier post le 28/09/2015
  • Twitter : inscrit depuis mai 2008 - 6 926 abonnés - 1 694 tweets - Dernier tweet le 29/09/2015.
  • YouTube : 1 932 abonnés - 131 vidéos - Dernier post le 28/09/2015.
  • Pinterest : 846 abonnés - 38 tableaux - 794 épingles
  • Google+ : 980 abonnés - Dernier post le 20/01/2015.
  • Instagram : 7 459 abonnés - 850 publications - Dernier post le 28/09/2015.

Concernant Cyrillus, la marque créée en 1977 par Danielle Tellinge, les chiffres sont les suivants :

  • Facebook : 71 393 j'aime - Dernier post le 29/09/2015.
  • Twitter : inscrit depuis décembre 2011 - 754 abonnés - 1 161 tweets - Dernier tweet le 28/09/2015.
  • YouTube : 17 abonnés - 3 vidéos - Dernier post le 15/07/2015
  • Pinterest : 1 811 abonnés - 43 tableaux - 1699 épingles.
  • Google+ : 167 abonnés - Dernier post le 11 /09/2015.
  • Instagram : 4 738 abonnés - 387 publications - Dernier post le 29/09/2015.

Qu'en conclure ? Rien concernant ces enseignes à proprement parler. Leur taille, leur positionnement sur le marché n'étant pas forcément identique, leur stratégie ne peut être la même. En revanche, ces enseignes de distribution ont bien compris l'influence des médias sociaux sur leur activité.

Certes, La Redoute a beaucoup d'avance en la matière. Cela s'explique par son activité plus ancienne (lire à ce sujet : "La Redoute, enseigne pionnière des médias sociaux") et la régularité de ses prises de parole. De même, la différence, frappante à la lueur des chiffres ci-dessus, entre les effectifs des abonnées pour une même enseigne laisse aussi entrevoir là où stratégiquement l'enseigne souhaite se placer, ce en fonction aussi de la concurrence qu'elle doit affronter. Et si La Redoute a une longueur d'avance à ce jour, c'est sans doute qu'elle a senti le vent venir... Alors, si vos concurrents ne sont pas très actifs sur les médias sociaux, il y a sans doute pour votre entreprise un coup à jouer... 

e-commerce B2B et réseaux sociaux : y'a du boulot !

Voyons à présent comment se comportent les sites de e-commerce B2B sur les réseaux sociaux. Comme déjà évoqué dans l'article intitulé "E-commerce : sur quels médias sociaux créer vos réseaux ?", il ne sera pas étonnant de ne pas retrouver des vendeurs en ligne dont les cibles sont professionnelles sur un média comme Pinterest... Je vois mal Manutan présenter sa collection Printemps-Été 2016 de chariot de manutention via des épingles... 

Commençons donc par Manutan, spécialiste de l'équipement industriel, leader incontournable sur le marché français et européen en la matière :

  • Twitter : inscrit depuis novembre 2011 - 173 abonnés - 148 tweets - Dernier tweet le 21 novembre 2014.
  • LinkedIn : 1 232 abonnés - 0 publication.
  • Viadeo : 673 abonnés - 0 publication.
  • Facebook : 6 979 j'aime - Dernier post le 30/07/2015.
  • YouTube : 237 abonnés - 178 vidéos - Dernier post le 23/09/2015.
  • Google+ : 173 abonnés - Dernier post le 23/09/2015.

Le second candidat de ce rapide comparatif des e-commerçants B2B sur les réseaux sera : Raja. Et le moins que l'on puisse dire est que le spécialiste et leader européen de la vente à distance de produits d'emballage s'y illustre encore moins que Manutan... 

  • Twitter : Absent (contrairement à la fondation Raja, mais qui a un tout autre but !)
  • LinkedIn : 1 213 personnes - Dernier post en août 2015 (en fait il n'y a que 2 publications...).
  • Viadeo : 1 660 personnes - Dernier post le 23/09/2015 (offre d'emploi).
  • Facebook : Absent.
  • YouTube : Absent.
  • Google+ : Absent.

Enfin, Office Dépot, société américaine de vente de fournitures de bureau et informatique, semble elle prendre un peu mieux le train en marche ! La preuve :

  • Twitter : inscrit depuis octobre 2009 - 212 abonnés - 139 tweets - Dernier tweet le 10/09/2015.
  • LinkedIn : 248 abonnés - Dernier post le 29/09/2015
  • Viadeo : 1 657 abonnés - Dernier post le 29/09/2015.
  • Facebook : 27 000 j'aime - Dernier post le 29/09/2015.
  • YouTube : 13 abonnés - 45 vidéos - Dernière post le 14/09/2015.
  • Google+ : 75 abonnés - Dernier post le 29/09/2015.

Encore une fois, on constate que le monde du B2B est à la "ramasse" derrière le B2C en matière de tendance sociale. Certes, les produits proposés se prêtent moins à certains réseaux sociaux, certes l'on s'adresse à des entreprises, certes l'on peut voir les réseaux sociaux professionnels comme étant simplement des moyens de recruter du personnel.

Pourtant, ces entreprises ont également une politique promotionnelle. Elle cherche, quand c'est possible, à s'installer sur le marché B2C (je pense à Office Depot et ses opérations Rentrée des classes). Elles possèdent une vraie connaissance produits qui ne peut qu'intéresser les professionnels acheteurs. Elles peuvent organiser des concours afin de prospecter de nouveaux clients, ou offrir des primes dans le même but. De fait, leur présence sur les réseaux me semble tout aussi légitime que celle des enseignes de B2C. Mais, à la lueur de ces quelques éléments, il y a encore du travail à faire !

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau